Forum 3│2020

Forum 3│2020

La digitalisation est en marche: Mais où en est la garde de chèvres et de moutons?

Extension de l’estivation de la valeur d’élevage pour le gain journalier chez les moutons

La digitalisation est en marche: Mais où en est la garde de chèvres et de moutons?

Christina Umstätter / Joanna Stachowicz

Les systèmes numériques possèdent un potentiel de réduire la charge de travail et d’accroître la rentabilité de même que le bien-être animal. Pour la garde de chèvres et de moutons, il existe des systèmes permettant d’automatiser les processus de travail, de relever des données animales et de générer des alarmes en cas d’indices de problèmes. En Suisse, l’utilisation de systèmes numériques dans la garde de moutons et de chèvres est encore peu répandue. Pourtant, cela pourrait évoluer à l’avenir compte tenu de la taille croissante des exploitations.

 

Extension de l’estivation de la valeur d’élevage pour le gain journalier chez les moutons

Alexander Burren / Hannes Jörg

A ce jour, les valeurs d’élevage (VE) pour le gain journalier jusqu’au 45ème jour n’étaient estimées que pour les quatre races principales. En 2019, la Fédération suisse d’élevage ovin (FSEO), en collaboration avec la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL), a étendu cette estimation de la valeur d’élevage à six «petites» races. Les valeurs d’élevage expriment le potentiel de performance qu’un animal peut transmettre à sa descendance et offrent dès lors la meilleure garantie pour un progrès de l’élevage à long terme.